FROM VIETNAM WITH LOVE 3: ĐÀ LẠT

Chers amis,

Alors que décembre est arrivé en France, je savoure pour la première fois les joies de l’hiver sud-asiatique. Il fait environ 30 degrés, la pluie a cessé, l’air est chaud. Quel décalage vais-je ressentir en atterrissant à Paris pour les vacances de Noël !

La vie suit son cours à Saigon. À côté des cours de droit, l’on m’enseigne également la langue vietnamienne. N’attendez pas de moi que je revienne bilingue: le vietnamien est une langue orale aux accents si complexes que mes amis et moi ne parvenons pas à nous faire comprendre. Ainsi, ma signifie fantôme, mă signifie maman, mạ signifie placage, mà signifie maïs… Et je vous épargne les autres significations ou les doubles-accents.

J’ai moins de temps qu’auparavant pour voyager, à part dans un cadre professionnel. Mais j’ai gardé sous le coude quelques escapades des mois d’octobre et de novembre, parmi lesquels un séjour rafraichissant à Đà Lạt.

Il y a quelques semaines, alors que la mousson sévissait encore à Ho Chi Minh, doublée d’un pic de pollution corrosif, nous décidons de partir au vert avec 3 amies. Après 7 heures de bus de nuit, nous arrivons à Đà Lạt. Venant de Saigon, le dépaysement est total: il fait bien plus frais, les montagnes remplacent les buildings, la vie est verdoyante. L’on se croirait même parfois perdues dans les Alpes françaises…!

IMG_5640.JPG
Les monts autour de Đà Lạt ©Pastabobun

À la sortie du bus, nous rencontrons Matt et Matt, deux anglais sillonnant le Vietnam pendant un mois. Il est 6 heures du matin, l’air est frais: nous partons tous prendre un café. Le courant passe bien: nous allons passer les deux jours à Đà Lạt en leur compagnie.

Après avoir posé nos bagages dans l’auberge de jeunesse bon marché Le Hobbit (juste choisie pour la référence au film…), nous filons visiter la Crazy House. Cette oeuvre architecturale délirante qui se construit, se modifie et s’étend depuis 1990, est le fruit de l’imagination de Dang Viet Nga. Cette architecte habite d’ailleurs dans une partie de la maison, et dédit quelques chambres à l’hôtellerie. Le bâtiment est conçu en plusieurs morceaux reliés par des tunnels, des escaliers sur les toits et des passerelles. Les chambres ressemblent à des alcoves creusées dans un arbre ou dans une immense ruche: tout est rond, cocon, et tout rappelle la nature dans ses formes. Si vous avez un enfant casse-cou de moins de 8 ans, vous ne serez certainement pas rassurés de le voir courir sur les passerelles des toits… Mais lui adorera. L’on prend un malin plaisir à se perdre entre les parties de la maison, en courant d’un escalier à un autre.

IMG_5544
La Crazy House ©Pastabobun
IMG_5547
L’orage arrive au-dessus des toits ©Pastabobun

Mais l’orage arrive à grand pas. En effet, Đà Lạt n’échappe pas à la mousson, et nous nous retrouvons littéralement inondés. Nous filons donc déjeuner dans un bouiboui avec nos amis anglais, avant d’aller faire quelques emplettes au marché couvert de la ville. Qu’il est agréable de s’y balader lorsque l’on connait le marché de Ben Thanh à Saigon ! Ici, peu de monde, l’on circule aisément. L’atmosphère est calme, l’on n’est pas abordés à chaque étale, et peu de gens s’égosillent pour vendre leurs marchandises. Les prix peuvent également être négociés plus bas. Bonheur des petites villes…

Lorsque la pluie se calme un peu, nous partons explorer les cascades de Da Tania, proches de la ville. L’endroit est très touristique: les gérants ont installés autour des cascades des ascenseurs et des voiturettes sur rails pour ne pas  marcher jusqu’au cascades, mais aussi des buvettes et des magasins de souvenirs. La balade à pied reste néanmoins possible et sympathique. Réfugiés sous nos capes de pluie, nous passons donc la fin d’après-midi sur le lieu.

IMG_5573
Cascade Da Tania ©Pastabobun
12166980_10206092347401662_1130321837_n
Un look mythique ©Pastabobun

Le soir, après un copieux diner typique vietnamien, nous rentrons à l’auberge regarder le match de rugby France-Irlande, avec nos amis anglais qui soutiennent la France: improbable !

Le lendemain, nous partons en excursion avec un guide pour la journée. Nous commençons par une balade à pied et à dos d’éléphant autour du lac Paradise. Le passage à dos d’éléphant était sans doute une erreur de notre part: la pauvre bête avait l’air malheureuse et seule. Le superbe lac -artificiel- entouré de pins et de beaux hôtels est très apprécié par les jeunes mariés pour leurs lunes de miel et par les photographes pour les photos de mariage. Le cadre est totalement dépaysant: sommes-nous en Europe ou au Vietnam?

IMG_5598
Le lac Paradise ©Pastabobun
IMG_5614
Le lac Paradise ©Pastabobun

Notre guide, anglophone et très sympathique, nous dépose ensuite au temple Truc Lam, qui surplombe l’étendue d’eau. Il prend alors le temps de nous expliquer la pensée bouddhiste, la conception du yin et du yang, avec des exemples très pratiques, pour que nous nous imprégnions de l’ambiance qui règne ici. Tout est donc question d’équilibre et de complémentarité. La pagode que nous visitons a été créée de manière duale: plusieurs éléments similaires se font face, pour représenter cet équilibre bouddhiste.

IMG_5633
Autel de Buddha à Truc Lam ©Pastabobun
Nous empruntons ensuite des télécabines, fierté locale, surplombant la vallée de Đà Lạt, puis nous rendons à la cascade Penn pour déjeuner. Notre adorable guide a tout préparé: nems, vermicelles et fruits exotiques.
IMG_5642
Cascade Prenn ©Pastabobun

La journée s’achève par la visite (sous une pluie torrentielle, round 2) de la Résidence d’été du dernier Empereur du Vietnam, Bảo Đại. Cet amoureux des femmes aux 13 enfants issus de 7 lits aimait se retirer dans ce joli palais Art Déco pour fuir l’air étouffant des étés vietnamiens.  L’on peut y admirer souvenirs et objets ayant appartenu à la famille impériale.

Le soir, nous reprenons un bus de nuit pour rentrer à Saigon. Le trajet est perturbé par un accident de scooter sur la route, qui est apparemment une des plus dangereuses du Vietnam… Rassurant. Le trajet est plus long, la route semble plus cabossée, mais nous arrivons sans encombre chez nous.

Après cette escapade fraiche et verdoyante, vous découvrirez bientôt la beauté des plages de Nha Trang et de Phu Quoc..Alors à très bientôt sur Pastabobun !

 

 

Publicités

Une réflexion sur “FROM VIETNAM WITH LOVE 3: ĐÀ LẠT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s