From Vietnam with love 4: Phu Quoc

Chers amis,

Après une longue absence injustifiée sur le blog (fêtes de Noël, partiels, vacances, je le ferai demain et tout pleins d’autres excuses), Pastabobun revient pour vous parler soleil.

La déprime vous guette dans le froid parisien? Pas de panique! On vous emmène à Phu Quoc pour vous réchauffer.

J’ai eu la chance d’aller deux fois sur cette île paradisiaque. La première fois, en novembre, dans le cadre de mon travail (si, si). Je n’avais alors qu’eu l’occasion d’admirer la mer sans pouvoir m’y baigner, et de passer devant petits hôtels et bars de plage en salivant d’envie… Il fallait donc que j’y retourne !

IMG_6779
Sur la plage abandonnée… ©Pastabobun

Une île convoitée

Ainsi, à l’occasion des vacances du Têt (le nouvel an vietnamien), j’ai sauté dans l’avion pour me prélasser quelques jours sur les plages de sable chaud.

Phu Quoc a de quoi séduire n’importe qui en recherche de repos. Ses longues étendues de sable côtoient une eau à 30° transparente. Les couchers de soleil sont idylliques. L’on peut alterner balades en montagnes et farniente avec snorkeling et plongée sous-marine. Oui, l’idée m’a peut-être effleurée de tout quitter m’y installer et vivre d’amour et d’eau fraîche chaude…

Située dans le Golf de Thaïlande, aux larges des côtes vietnamienne et cambodgienne, Phu Quoc a été l’objet de rivalités aiguës entre les deux pays. Longtemps cambodgienne,  l’île est devenue vietnamienne à la fin du XVIIIe, ce que n’ont jamais totalement digéré ses prédécesseurs… Mais malgré quelques tentatives et beaucoup de querelles diplomatiques, l’île est restée Viet. Elle est pourtant trois fois plus éloignée des côtes du Vietnam que des côtes khmer.

Notons également que la « prison des cocotiers », construite par l’administration coloniale française avant la Seconde Guerre mondiale, a été utilisée par ces derniers pendant la guerre d’Indochine, puis par les Américains pendant la guerre du Vietnam. Ce lieu de commémoration se visite toujours.

Mais soyons honnête: ces histoires de conflits s’effacent de votre tête à l’instant où vous mettez un pied sur l’île pour vous y relaxer.

IMG_6096
Au détour d’un hôtel ©Pastabobun

Sur la plage abandonnée…

Nous avons posé bagages au Sea Star Resort, à Duong Dong, un hôtel très sympathique mais sans grand luxe, resté dans son jus depuis les années 1990… Mais avec un avantage indéniable: les bungalows sont au bord de l’eau. Et, étonnamment, la plage de l’hôtel était loin d’être pleine. Nous avons donc pu profiter d’un cadre paradisiaque sans être trop dérangé accompagné par d’autres touristes de notre espèce. Et quoi de mieux, pour compléter ce tableau, que d’y ajouter une adorable masseuse sur la plage et un bar aux mojitos à 2€?

Phu Quoc n’est qu’à une heure en avion de Saigon: tous les weekends, je meurs d’envie de retourner sur ce petit coin de sable.

Attention cependant: les plages publiques, où les hôtels n’ont pas pied à terre, peuvent s’avérer pleines de détritus… La collecte des déchets reste malheureusement un réflexe que les autorités locales ont du mal à adopter.

Le long de l’eau sont parfois alignés hôtels et petits bars de plage. Prenez plaisir à vous balader jusqu’à trouver l’endroit qui vous attirera, sous le soleil de midi ou sous les étoiles qui constellent le ciel la nuit venue.

Si vous êtes en quête d’ambiance festive,  rendez-vous au Rory’s barbeerclubbeachbar pleins d’Australiens et d’Américains où il fait bon savourer une bière les pieds dans l’eau et la tête sous les lampions.

IMG_6116
Le Rory’s Bar ©Pastabobun

Si vous êtes en manque d’un bon sandwich-club, ou simplement en quête d’information sur l’île et ses activités, rendez-vous au Buddy’s. Le personnel saura vous renseigner, et l’endroit regorge de prospectus, cartes et autres indications. Si vous cherchez un livre à lire, une étagère pleine à craquer d' »oeuvres » en tous genres vous y attendra.

Nous avons merveilleusement et très simplement déjeuné dans une petite gargote de plage, non loin du Rory’s, dont le nom m’échappe… Comme partout au Vietnam, il faut fouiller, tester, et y aller à l’instinct.

IMG_6797
Un petit restaurant de plage où il fait bon déjeuner ©Pastabobun

Coquillages et crustacés

Le 8 février au soir, à l’occasion du Têt, nous sommes partis dîner au fameux marché de nuit de Duong Dong. Habitués de Ben Thanh Market et autres grandes places, ne vous attendez pas à des merveilles ! Le marché est très petit, et n’offre que du déjà-vu. L’ambiance y est cependant conviviale et familiale la nuit tombée. Nous avons sélectionnés nos poissons et fruits de mer dans les grands aquariums en devanture des bouibouis, et en avant le diner…

Entre les classiques crevettes, crabes et écrevisses, j’ai sélectionné un coquillage à l’aspect repoussant spécial. Verdict: indescriptible, mais intéressant. Il faut oser pour se rendre compte ! Attention cependant: l’addition est salée. Les commerçants, qui plus est un soir de Têt, vous feront payer plein pot votre repas. Soyez également patients: il y a tant de monde que les commandes arrivent dans un joyeux désordre et souvent au compte-goutte.

Pour le dessert, restez au marché et n’hésitez plus: commandez sur une glace hachée sous vos yeux selon la technique thaïlandaise, et accompagnez-là des chouchous de Gégé la praline (quand on vous dit que les Français sont partout…!).

IMG_6811
Uns de mes expériences culinaires vietnamiennes ©Pastabobun

Montagnes, snorkeling et diving

Nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion d’aller nous balader sur les montagnes au nord de l’île. J’ai cependant entendu dire que l’escapade pouvait s’avérer fort sympathique, si parcourir à scooter des routes dont on peut douter qu’elles aient réellement existé un jour ne vous effraie pas.

Si la perspective d’un deux roues ne vous ravie pas (que direz-vous alors de la conduite à Saigon !), aucun souci: les taxis ne coûtent pas grand chose, et les conducteurs sont adorables.

En revanche, nous avons profité d’une belle journée pour faire du snorkeling. À chaque coin de l’île, vous trouverez une petite échoppe, une boutique ou un hôtel prêt à vous vendre une escapade en mer. John’s tour, Red River et Rainbow Divers se partagent l’essentiel du marché. N’hésitez pas à négocier, ou à comparer les offres dans plusieurs boutiques: le petit grand-père qui tenait une épicerie face à notre hôtel nous a ainsi proposé d’office des prix 30% moins chers qu’ailleurs…

Pour 10 à 15$, vous pourrez ainsi partir une journée à bord d’un bateau pour un programme sympathique: snorkeling dans plusieurs coins à coraux et à poissons colorés, pêche rustique… Cependant, vous ne serez pas seuls sur le bateau. Nous sommes ainsi tombés sur un groupe de Français mené par deux mégères… Sonores. Le déjeuner sur le navire s’avère assez rustique: ayez l’esprit ouvert quant à la propreté de la vaisselle et aux conditions de préparation du repas. J’ai ainsi pu observer, sourire en coin, quelques touristes qui ont préféré s’abstenir de manger…

Si vous êtes adepte de plongée ou que vous souhaitez faire votre baptême, Phu Quoc est l’endroit idéal: l’eau est chaude, et les prix sont très attractifs. Là encore, scrutez la concurrence, mais regardez également la qualité du matériel proposé et le sérieux des moniteurs. Le Routard ou le Lonely Planet sauront vous guider dans votre choix.

IMG_6827
Escapade snorkeling en bateau ©Pastabobun

Enfin, promenez-vous le long du port de Duong Dong, entre les bateaux de pêches verts, bleus et rouges pour une balade digestive; visitez les plantations de poivre, très réputé sur l’île et rapportez-en quelques sachets dans vos valises; passez à la prison des cocotiers et au temple Cua; et surtout, prélassez-vous sur la plage…

IMG_6111
Bateaux de pêche sur le port de Duong Dong ©Pastabobun

Si vous avez eu la chance de partir à Phu Quoc, n’hésitez pas à partager vos petites adresses et autres bons plans par ici !

À très bientôt pour de nouvelles découvertes sur Pastabobun ! (Et promis, plus de silence radio…)

Publicités

Une réflexion sur “From Vietnam with love 4: Phu Quoc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s