From Vietnam with love 5: Hué

Chers amis,

Contrairement à la France, le temps des empereurs n’est pas si loin au Vietnam. Après avoir présenté mes respects à Bảo Đại, dernier empereur du Vietnam, lors d’une visite dans sa résidence d’été à Da Lat, il me fallait absolument visiter Huế, l’ancienne ville impériale de 1802 à 1945. Après mon séjour à Phú Quốc, je m’y suis donc échappée.

Huế est située au centre du Vietnam, point de jonction symbolique et parfait entre le Nord et le Sud du pays. Elle est traversée par la Sông Hương, la Rivière des Parfums, qui sépare la vieille cité de la ville moderne, avant de se jeter dans la mer de l’Est (il est mal vu de parler de mer de Chine Méridionale, à cause des conflits de souveraineté qui s’y trainent avec l’Empire du Milieu). Ce doux nom de rivière s’explique par la chute des feuilles des arbres fruitiers en automne dans l’eau, dont le passage embaume alors la ville. Huế est également réputée pour la finesse de sa gastronomie et pour ses arts: être une cité impériale laisse des traces culturelles conséquentes, pour le bonheur des visiteurs.

Arrivés à Da Nang en avion, nous avions réservé une voiture avec chauffeur pour nous rendre à Huế. La route est tout simplement magnifique: les paysages alternent entre mer, rizières, pagodes et petits villages. Un grand bol de couleurs et de diversité. Si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à passer par le Col des nuages plutôt que par le tunnel: la route est plus longue mais la vue est sublime.

IMG_6922
Sur la route, perdus entre Da Nang et Huế ©Pastabobun

 

Impressions sur la ville

Nous sommes restés 2 jours et demi sur place, une durée suffisante pour visiter la Cité impériale, quelques tombeaux alentours, et passer un après-midi à la plage, à quelques kilomètres de la ville. Huế est tout de même classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO: elle mérite bien que l’on s’y attarde un peu…

Après avoir posé nos bagages à l’Eldora Hôtel (assez luxe, très confortable, staff adorable, mais impersonnel. Bémol: l’on regrette amèrement la piscine couverte et glacée au dernier étage, alors qu’un joli rooftop aurait été parfait…), nous partons en quête d’un restaurant pour dîner. Habitant au Vietnam à l’année, je ne rechigne jamais à varier un peu de la nourriture locale, je le confesse… C’est donc avec joie que nous atterrissons à La Carambole, refuge franco-vietnamien pout tout estomac en mal du pays. Le service est parfait, la carte propose autant de plats français que de spécialités de Huế... Nous passons un très bon moment et nous y retournerons durant notre séjour.

Nous profitons ensuite de la tiédeur du soir pour nous balader le long du fleuve, bordé par le marché nocturne. Baume du tigre, déguisements, nougats, street-food… Tous les classiques d’un marché vietnamien y sont réunis. Rien d’exceptionnel, mais la balade est agréable. Vous ne manquerez pas de vous faire aborder par les multiples barques qui proposent des tours du fleuve.

IMG_6929
Une barque-restaurant propose des tours le long de la Sông Hương ©Pastabobun

La ville de Huế est sympathique, et quelques bars la font vibrer la nuit tombée, mais elle n’est pas la plus excitante que vous rencontrerez au Vietnam. Il est cependant agréable de s’y promener. Nous avons d’ailleurs fait un passage au marché couvert. Étant habituée à l’état parfois délabré et insalubre des marchés et places commerçantes au Vietnam, j’ai pourtant été marquée par la crasse  de celui de la ville impériale. Plusieurs fois, des rats se sont invités sur mon chemin, et les conditions de découpe et d’entretien de la viande et du poisson dépassent ce que j’ai pu voir jusqu’alors. Estomacs sensibles s’abstenir.

Nous y avons cependant trouvé de bons nougats à déguster sur le chemin du retour. Plusieurs stands en proposent, ainsi qu’une sorte de mélange marron non-identifié stocké dans de grandes marmites… On ne s’aventurera pas à une dégustation. Les étales croulent également sous les contrefaçons, comme partout dans le pays, et l’on trouve les objets touristiques habituels: lanternes, sets de tables, pochettes… Du grand classique.

IMG_7009
Le marché couvert vu des toits ©Pastabobun

La Cité impériale

Au lendemain de notre arrivée, nous attaquons la visite de la Cité impériale, aussi appelée Đại Nội. Quelques jours après le Têt, les monuments portent encore les traces de la fête: portraits de Hồ Chí Minh, chrysanthèmes, banderoles… L’on se perd entre vieilles pierres et couleurs. 

la Cité impériale est entourée par des douves qui délimitent son périmètre au sein de la Citadelle impériale, la Hoàng Thành. Malheureusement, les américains ont détruit une partie significative de la Cité dans leurs attaques de 1968. Mais rassurez-vous: il reste beaucoup à voir, et l’on note des travaux de rénovation des bâtiments existants.

IMG_6990
Les douves de la Cité impériale ©Pastabobun

Ainsi, baladez-vous entre le parc de la Cité impériale et les divers bâtiments qu’il abrite: la Porte du Midi, ou Porte Ngo Môn, percée de cinq entrées, où l’empereur rendait ses décisions; le palais de l’Harmonie suprême et sa salle du trône; le Musée impérial et son exposition de vêtements royaux, de meubles et de porcelaine; et les autres palais et pavillons qui joncheront votre parcours.

IMG_6998
Bestiole locale ©Pastabobun
IMG_6978
Un pavillon de la Cité impériale ©Pastabobun
IMG_6953
L’entrée de la Cité impériale est marquée par des arcades colorées ©Pastabobun
IMG_6952
La Porte du Midi ©Pastabobun

Ravis mais épuisés par la chaleur oppressante (nous avons visité la Cité à l’heure du déjeuner, parfait pour être tranquille, mais terrible pour le soleil), nous prenons un rafraichissement dans un petit bar au-dessus des douves. L’occasion de contempler et d’essayer des masques de théâtre classique vietnamien (tuông).

IMG_7043
Masques de théâtre classique vietnamien ©Pastabobun

Le lendemain, nous partons explorer tôt le matin le tombeau de l’Empereur Minh Mạng et celui de l’Empereur Tự Đức. Nous circulons pour l’occasion avec un taxi qui a la main scotchée sur le klaxon et le pied sur l’accélérateur… Une véritable partie de plaisir.

Le tombeau de Minh Mạng

Le tombeau de Minh Mạng, à 12 km de Huế, est réputée pour son harmonie parfaite entre la nature qui l’entoure et son architecture. Nous ne sommes pas déçus: le Mausolée est un véritable écrin de paix et de beauté. Il s’organise autour de 2 lacs, de ponts, de jardins, de palais et de pavillons. Les photos et les guides touristiques décriront sans doute mieux que mes mots la pureté et le charme des lieux.

DSCN0827
Le temple Sùng Ấn ©Pastabobun

DSCN0834

Les pavillons se succèdent au fil des ponts ©Pastabobun

DSCN0836
Le lac de la Pure Clarté ©Pastabobun
DSCN0847
Mandarins, éléphants et chevaux, gardiens du Mausolée ©Pastabobun

Le tombeau de Tự Đức

Nous retrouvons ensuite notre chauffeur de taxi déluré afin qu’il nous conduise au tombeau de Tự Đức, à 8 km de Huế. Vexé à notre demande de conduire plus sagement, il s’exécutera mais ne souhaitera pas nous ramener à la fin de notre visite, s’étant déjà éclipsé. Susceptibilité routière…

Le tombeau de Tự Đức servait également de maison de campagne à ce dernier. L’empereur poète aux 103 concubines a lui-même dessiné son mausolée, et aimait s’y retirer pour retrouver ses amantes, composer des vers et méditer. Malgré son amour des femmes, sa stérilité ne lui a pas permis d’enfanter: il adopte donc 3 neveux pour lui succéder, qui deviendront tous empereurs pour une très courte durée (entre 3 jours et 8 mois), décédant chacun jeune dans des circonstances tragiques.

Tự Đức n’est pas enterré dans son mausolée, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Il serait enterré à Huế dans un lieu tenu secret. L’on raconte même que les 200 ouvriers qui creusèrent la tombe et les mandarins qui assistèrent aux funérailles furent ensuite décapités, afin qu’ils ne répètent pas le secret.

Le cadre du mausolée est également enchanteur. L’harmonie entre la nature et les monuments n’a rien à envier à celle du tombeau de Minh Mạng. Le lieu est impressionnant:  de multiples pavillons et bâtiments se révèlent au fur et à mesure de la visite, autour d’un petit lac plein de sérénité. Splendides, les lieux invitent à la méditation, le long d’une balade entre leurs murs.

DSCN0889
Le temple de Hoa Khiêm, où sont honorées les tablettes funéraires de l’empereur et de son épouse ©Pastabobun
DSCN0893
Le lac Luu Khiem ©Pastabobun
DSCN0899
Les fidèles statues bordent la Cour d’honneur ©Pastabobun
DSCN0905
La zone du tombeau de Tự Đức ©Pastabobun
DSCN0914
La Porte menant au tombeau de l’épouse de Tự Đức ©Pastabobun

J’ai plus été touchée par la beauté des tombeaux visités que par la Cité impériale. Elle reste cependant un magnifique incontournable de votre parcours.

Escapade à la plage

Après la visite des tombeaux, quoi de mieux que de se rafraichir dans la mer de l’Est? Nous partons donc à Thuân An, qui abrite une plage à 15 km de Huế. Habitué de Phú Quốc et autres Nha Trang, vous risquez d’être un peu déçu: Thuân An n’a pas la beauté de ses consoeurs, et l’eau n’est pas la plus chaude que vous trouverez dans le pays. Par ailleurs, la plage n’est pas d’une propreté parfaite; ce problème est cependant récurent dans tout le pays, dès que la plage est publique et non privée…

S’y baigner est cependant fort agréable pour lutter contre la chaleur environnante. Embarcations de pêche se mêlent aux bouibouis de plage dans une joyeuse ambiance.

IMG_7044.jpg
La plage de Thuân An ©Pastabobun

Après notre séjour à Huế, nous sommes partis visiter la charmante Hội An, également classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle n’a rien à voir avec sa soeur impériale, comme vous le lirez prochainement dans un nouvel article…

À très bientôt sur Pastabobun !

Publicités

Une réflexion sur “From Vietnam with love 5: Hué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s